Des powerpoint en e-learning…

En formation présentielle, avant l’invention de powerpoint, on faisait face à deux écueils :

  • dicter ce qui est important,
  • ou l’écrire sur un tableau, ou un paperboard,
  • ou prendre le pari que les stagiaires savent prendre en note…

Visuellement, ça ressemble à ça.

bd_de_dos

On a donc vu apparaître Powerpoint avec beaucoup d’intérêt. C’est moderne, surtout si on dit « slide ». Le formateur peut rester face à son public, et présenter des documents structurés. Concrètement, ça ressemble malheureusement souvent à ça.

bd_powerpoint3On ne voit plus le visage de celui qui nous parle, ou on ne croise plus son regard. L’animateur suit son guide, ou se retourne régulièrement pour s’assurer que vous voyez la même diapo que lui. Le pire, c’est quand il vient de découvrir tous les effets d’arrivée de textes et d’illustrations, les wordarts et les images piquées sur Internet.

Une étude signée Dave Paradi révèle que ce qui agace le plus dans les diaporamas.

  • le présentateur lit les diapos
  • les textes sont trop petits et illisibles
  • les textes sont illisibles à cause du choix des couleurs
  • les phrases sont longues et les différentes idées peu visibles
  • les graphiques sont complexes et difficiles à comprendre.

Qu’il s’agisse d’excès de Powerpoint ou de tableau, on risque d’oublier la relation avec son public et les règles de base de la pédagogie. Une petite présentation signée « sheldonict » sur slideshare le démontre assez bien.

Que penser donc de ces multiples solutions pour faire du flash, ou plus précisément des fichiers swf avec du powerpoint ?

ennui_ecranIl faut imaginer l’apprenant qui fait défiler une vingtaine de diapos, en n’ayant pas le son. Ca peut parfois être long !

Quelques solutions techniques si vous persévérez

Tout d’abord, on a parlé de powerpoint, mais si vous utilisez OpenOffice, vous pouvez exporter en swf très facilement.

Des applications spécifiques, comme Didactinet ou Speechi existent également. Elles transforment chaque page-écran en image, et compilent cela sous forme de Powerpoint. Le plus, c’est la possibilité d’enregistrer un commentaire au fur et à mesure de la présentation. Vous obtenez une présentation sonore joliment mise en page.

Mais le temps passé à télécharger, apprendre et tester tous ces logiciels spécialisés et parfois limités dans leurs fonctionnalités pourrait être utilisé à faire directement ses présentations sur Flash. Je présenterai prochainement ma méthode.

Cet article a été publié dans e-learning. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s