les outils de mapping

Définition rapide

Les mapping ou schémas heuristiques se sont développés sous l’influence deTony Buzan en pédagogie, mais aussi en créativité et comme technique d’animation. Des personnes intimidées par la feuille blanche ont pu grâce à cette méthode développer leurs idées et rédiger des documents. Des animateurs l’ont utilisé pour amener des groupes à produire des idées, sans se préoccuper d’ordre ou de cohérence, selon les techniques classiques de créativité. C’est aussi un moyen bien pratique de présenter en une seule page une synthèse qui demanderait quelques pages si elle était écrites.

Le site de Buzan en présente de nombreuses. Il n’est pas le seul. Citons biggerplatemapping-expert ou MMD.

Les bases théoriques des schémas heuristiques sont liées aux notions de cerveau droit et cerveau gauche. Le cerveau gauche est celui de la logique, de la déduction, de la classification ou de l’analyse. Le cerveau droit est celui de la synthèse, de l’imagination, des métaphores, des rapprochements inattendus. En animation, on s’aperçoit rapidement que certains stagiaires adhèrent très rapidement à l’idée d’une prise de note non linéaire, sur leurs propres documents ou sur le paper-board par l’animateur. En revanche, d’autres sont rapidement perdus. Ils trouvent que ça manque d’ordre et d’organisation, et ne sont rassurés que lorsqu’on leur montre comment tout ça peut déboucher sur un plan bien organisé…

Autant découvrir la carte avec … une carte. Celle-ci est hébergée par mindmeister, dont elle démontre le potentiel.

Les outils logiciels

Les outils logiciels de mapping se développent. Ils sont d’une réelle utilité pour trouver des idées, pour gérer un projet ou pour présenter des informations de façon non linéaire. Il s’agit également d’une technique d’animation en présentiel.

Pour se convaincre de l’intérêt et de l’attractivité de ces méthodes, je vous propose de visiter les sites de hanabi , de Imindmap ou de mindmeister. Ces sites proposent des logiciels qui ne sont pas libres. J’ai testé Imindmap, qui base sa communication sur sa collaboration avec Tony Buzan, l’inventeur du mapping. C’est très séduisant ! Mais comme c’est payant, je continuerai de dessiner mes mappings « à la main » ou avec inkscape.

Dans le libre, vous trouverez Freemind ou VYM (View your mind).

De manière complémentaire, on peut utiliser des cartes conceptuelles. J’utilise beaucoup Cmap tools, sans doute moins spontané mais très adapté à la production  ou à la présentation d’idées. Le Mooc GdP m’a fait découvrir Vue.

Sur la méthodologie des cartes conceptuelles, vous consulterez avec grand profit les explications de Rémi Bachelet.

Cet article a été publié dans animation, e-learning, logiciels libres. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour les outils de mapping

  1. Ghislain Fabre dit :

    Bonjour et bravo pour ce blog qui a l’air très prometteur !
    Stéphane Wattier nous a récemment parlé du logiciel Xmind qui vient de passer en open source. Il y a aussi Compendium que je trouve très intéressant, mais qui est plutôt de concept mapping et est assez lourd à prendre en main.

    A bientôt !

    Ghis

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s