Pourquoi les institutions de formation doivent innover

Au i-learning Forum du 27 janvier 2016, Sylvain Vacaresse a brossé un panorama de l’environnement des centres de formation pour Adulte, et nous a donné quelques pistes pour innover. L’occasion d’un sketchnote.

Parmi les changements, Sylvain Vacaresse a bien entendu évoqué les technologies de l’information : mobiles, objets connectés, robots… qui permettent des innovations comme Uber, qui met en péril en à peine 4 ans les systèmes de taxi du monde entier. Ces technologies permettent un coût marginal du nouveau client quasi nul.

Dans le monde de la formation, tout est bousculé également. Les lieux de formation changent, à tel point qu’on peut se demander si la classe sert encore à quelque chose. Sylvain nous a montré des architectures de collège qui s’éloignent de cette logique de classes d’élèves assis face à un prof. De nouveaux acteurs apparaissent, comme Coursera, Linked’in et Google. Ils ne connaissent pas le métier de formateur, mais peuvent s’appuyer sur des réseaux très nombreux de formateurs…

Parallèlement, les attentes des apprenants s’éloignent de celles de leurs employeurs. Ils cherchent des espaces d’échange, des lieux où on peut se tromper sans subir de jugement, etc.

Pourquoi innover

Reste à définir l’innovation. Pour Sylvain Vacaresse, l’innovation entraine un changement de processus. Elle ne peut se confondre avec un nouvel objet ou une couche de technologie sur une façon ancienne de procéder. Après le fosbury, plus possible de gagner une compétition en sautant sur le ventre… Après Monet, la peinture d’atelier ou la manière académique a du plomb dans l’aile, etc.

Alors, quelles orientations suivre pour un centre de formation ?

Sylvain Vacaresse nous conseille de changer de perspective, et de penser utilisateur. Il veut développer des compétences, faire de nouvelles choses… pas « se former » ! Dès lors, le métier du contre de formation n’est pas non plus de proposer des cours, mais de permettre à l’apprenant d’atteindre ses objectifs. Et pour celà, fournir un espace où il est possible d’échanger, de se tromper, de trouver une cohérence avec son environnement professionnel, etc

Définir l'innovation

Les organismes de formation doivent donc réfléchir à ce qui fait leur valeur ajoutée, et définir leur stratégie en conséquence. Sylvain Vacaresse insiste également sur le marketing, devenu essentiel dans la formation, comme il l’est maintenant dans l’hôtellerie avec les systèmes de notation en ligne.

Interrogé sur les grandes tendances, il cite le rapport de la OpenUniversity, qui évoque la massification, le storytelling, etc. Mais il parle également du « bricolage », au sens où on expérimente, et où on ose prendre des risques. Le processus d’innovation doit être continu, comme les mises à jour des applications sur smartphone. Et il conclut en nous rappelant toute la nécessité d’une « culture du bénéficiaire ».

storytelliing, bricolage...

Cet article a été publié dans pédagogie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Pourquoi les institutions de formation doivent innover

  1. Ping : Pour développer votre culture techno-pédagogique | Pearltrees

  2. Ping : L’uberisation de la formation – une intervention de Stéphane Diebold | Didac2b

  3. Ping : Généralités | Pearltrees

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s